lundi 21 juillet 2014

L'Opéra de Shaya, Sylvie Lainé

Cela faisait un petit moment que je n'ai pas lu de recueil purement SF. En me baladant sur le blog de Nevertwhere, j'étais tombée sur un avis qui m'avait bien plus, alors, j'ai décidé de tenter ma chance avec. Je n'ai pas été déçue du tout.

L'Opéra de Shaya, Sylvie Lainé

Editeur ; ActuSF
Collection : Les 3 Souhaits
Année de parution : 2014
Nombre de pages : 192

A lire si :
- Vous voulez des nouvelles purement SF
- Vous voulez de l'optimisme
- Vous voulez de belles rencontres

A ne pas lire si :
- Vous voulez de la violence, des méchants...
- Vous voulez des histoires longues et sombres

Présentation de l'éditeur :

So-Ann, née dans un vaisseau spatial, a du mal à s’habituer aux coutumes étranges et contraignantes des mondes où se sont établis les humains. Alors quand elle entend parler de Shaya, cette planète où la faune et la flore sont en totale empathie avec ses visiteurs, elle n’hésite pas une seule seconde. Mais en vérité, qui s’adapte à qui ? Quels mystères se cachent dans ce monde qui semble idéal ?

Mon avis

Avant de parler des nouvelles, je voulais un peu parler du recueil en entier. Déjà parce qu'au final, les nouvelles ont toutes le même thème, celui de la rencontre avec l'autre, ou avec soi. C'est un recueil très positif en fait. Sylvie Lainé prend le partie de faire ici de la SF, plus souvent du Space Opéra d'ailleurs, positive, sans gros méchant, sans histoire sombre. Elle nous donne un aperçu de l'humanité et de ce qui l'entoure (ou l'entourerait) sans la moindre notion de mal, enfin, disons de mal volontaire. Car parfois, les rencontres ne se passent pas comme prévu et les différences culturelles peuvent se voir de manière totalement différente d'un côté comme de l'autre. C'est d'ailleurs ce qu'il se passe dans la première nouvelle, l'Opéra de Shaya ou dans la dernière. Si les deux nouvelles ne se finissent pas dans la joie et la bonne humeur, comme les autres, ce n'est pas non plus à cause de méchanceté gratuite ou de machiavélisme programmé. Tout est une histoire de perception de point de vue, il n'y a pas d'être mauvais, juste des situations qui font que parfois, ça tourne un peu mal suivant qui est en face de nous.

L'Opéra de Shaya
Première nouvelle du reccueil, en réalité, plus une novella, l'Opéra de Shaya est juste très beau. Le texte nous entraine à la suite de So-ann, jeune femme née sur un vaisseau spacial. Depuis toujours, elle cherche sa place dans le monde connu des humains. Après un arrêt sur Frog6 qui lui déplait particulièrement, elle va se rendre sur Shaya dont les terriens ne connaissent pas grand chose. Là, elle va se penser à sa place, enfin, découvrir un monde où humains et autoctones peuvent vivre en harmonie. Là, elle va trouver sa place, du moins pour un temps. 
La nouvelle est particulièrement bonne et servie par une écriture qui m'a beaucoup plus. Elle parle de tolérance, d'espoir, d'amour. Le monde de Shaya ne demande qu'à apprendre, tout comme So-Ann. Ils échangent, se découvrent et s'apprécient. La nouvelle est très optimiste en fait, un peu moralisatrice aussi, mais pas assez pour que cela gène. J'ai aimé, vraiment, la manière dont elle est tournée, la manière dont elle nous montre que quoi qu'on fasse, parfois, l'autre peut s'avèrer différent mais pas foncièrement mauvais.

Grenade au bord du Ciel
Cette nouvelle-ci se passe sur un astéroide. Une équipe de chercheur va le forer et découvrir une étrange substance gazeuse qui a le pouvoir de révéler les rêves le plus fous. J'ai beaucoup aimé la manière dont les personnages vivent tout cela, ce qu'ils vont découvrir d'eux même, comment ils vont appréhender leurs rêves et espoir et ce qu'ils vont faire de tout cela.

Petit arrangement Inter-Galactique
Cette nouvelle-là est la plus courte du recueil mais aussi la plus amusante.Un homme va se retrouver sur une planète dont on ne connait rien, bientôt à court de nourriture. Pour s'en sortir, il va devoir faire un pas vers l'inconnu, et surtout vers les habitants de la planète. Or, ce pas là est tout bonnement très amusant à lire et la nouvelle dégage un optimisme fou. La fin, quant à elle est aussi amusante que le reste.

Un amour de Sable
La dernière nouvelle du recueil parle une nouvelle fois de rencontre. Cette fois, une équipe de scientifique va observer le sable d'une nouvelle planète. Or, le sable est vivant, lui aussi. Bien que les humains ne pensent pas du tout communiquer avec cet organisme, qu'ils ne voient même pas comme vivant en fait, le sable, lui va communiquer avec eux. Petit à petit, il va apprécier ce qu'il apprend, se connaitre même. L'évolution du sable est très bien faite, tout comme celle de sa manière de voir les échanges. Un très bon texte une nouvelle fois.


Au final, je dois bien dire que j'ai adoré ma lecture. Cela fait du bien de lire des choses comme celle-ci, qui redonne un peu confiance en l'autre, en les rencontres que l'on peut faire. Et puis l'écriture de Sylvie Lainé m'a vraiment transporté, que se soit lorsqu'elle décrit les paysages de ces mondes, Shaya par exemple semble magnifique, ou les relations entre ses personnages. Elle se sert de nos sentiments, de notre perception de manière intéressante, ne tombant jamais dans le trop ni dans le pas assez. J'ai adoré les idées véhiculés dans tout le recueil, fraiche et optimiste (je me répette un peu non ?).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire