lundi 29 avril 2013

Tourmentes, la Roue du Temps, tome 8, Robert Jordan

Me revoilà avec dans mes poches non pas une mes deux chroniques. Ben oui, le mauvais temps a une seule chose de bien, je peux rester tranquillement sur le canapé à lire sans que personne ne vienne me dire qu'il faut sortir. 

/!\ Spoilers

Tourmentes, la Roue du Temps, tome 8, Robert Jordan

Editeur : Pocket
Collection : Fantasy
Année de parution : 2002
Titre en VO : The Shadow Rising 
Année de parution en Vo : 1992
Nombre de pages : 825

A lire si 
- Vous avez aimé les premiers tomes
- Vous voulez du mystère, des complots, de la magie...
A ne pas lire si
- Vous ne voulez pas de livre initiatique
- Vous n'aimez pas que les personnages soient dispersés dans le monde
 
 Présentation de l'éditeur
 
Les Blancs Manteaux ont envahi le pays des Deux Rivières, tuant et détruisant tout sur leur passage. A son arrivée au Champ d'Edmond, son village natal, Perrin découvre que sa famille a péri et qu la mère et les soeurs de son ami Mat sont prisonnières de son ennemi mortel, Dain Bornhald. C'est peut-être Rand, parti sur la terre des Aiels pour y réunir le Conseil des chefs de clans, qui détient le moyen d'empêcher le monde de basculer dans le chaos...
 
Mon avis
 
Et nous voilà au tome 8 (soit seconde moitié du 4 en VO) de la Roue du Temps. Même pas la moitié de la saga. Et donc où en sommes nous ?
 
Rand, Egwene, Moiraine, Mat et Lan sont dans le désert des Aiels. Rand, Moiraine, Mat et Aviendha sont entrés dans Rhuidean, citée en ruine et passage obligatoire pour qui veut devenir chefs de clan ou sagette. Là, Rand va découvrir la vérité sur le peuple Aiels en revivant les vies de ses ancêtres, Mat lui va se trouver en bien fâcheuse posture suite à sa rencontre avec d'étranges personnes. Pour Moiraine et Aviendha, on ne sait pas vraiment ce qu'il va se passait (bien qu'on s'en doute un peu). Rand sauvera Mat et ils sortiront de Rhuidean sain et sauf mais surtout notre héros sera marqué des deux dragons sur les poignets, accomplissant ainsi une nouvelle partie de la prophétie et devenant par la même occasion le Car'a'carn des Aiels (chef des chefs en gros). Suite à cela, le petit groupe partira pour le Bol d'Or enfin d'annoncer la nouvelle.

Dans la tour Blanche, c'est l'émeute totale. Elaida avec l'aide du conseil met à bat le trone d'Amyrlin. Siaun et Leane sont désactivées et enfermées dans la tour jusqu'à leur jugement. Elles seront libérés par Min et prendront la fuite avec Logain, le faux Dragon.

Pendant ce temps, Perrin, Faile, Loial, Gaul, Khiad et Baine se trouvent aux Deux rivières envahis par les Trollocs mais aussi les Blancs Manteaux. Perrin va mener la résistance contre les deux entités. Il sera aidé par Vérine et Alanna, deux Aes Sedai (qu'on a déjà rencontré).

Et toujours pendant ce temps, Nyneave, Elayne, Thom et Juilin arrivent à Tanchico, ville sur le point d'exploser. Toujours à la recherche des Aes Sedai de l'ajah noire mais aussi d'un mystérieux artefact, elles finissent par trouver les deux dans le palais de la Panarch. Elles s'y engouffrent donc et tombent nez à nez avec Moghedien l'une des reprouvés. Nyneave la vainc et récupère l'artefact mais ne peuvent arrêter l'ajah noire.

Dans la terre triple, nos héros vont devoir faire face aux Shaidos, clan Aiel dont le chef n'a pas pu sortir de Rhuidan. Couladin, qui s'est autoproclamé chef se voir pourvu des dragons. Il se déclare Car'acarn mais n'est pas reconnu par les chefs aiels. Rand par contre pour le contrer va dévoiler ce qu'il a vu dans Rhuidean (chose totalement interdite), divisant encore plus les Aiels. .Il va aussi découvrir qu'un réprouvé se cache parmi le convoi de marchand qui le suit. Il le fera prisonnier pour s'en servir comme maitre afin d'apprendre la maitrise du pouvoir.

Voilà donc en gros ce qu'il s'est passé durant la lecture. J'ai beaucoup aimé les passages dans le desert des Aiels. On en découvre beaucoup plus sur ce peuple qui jusque là restait bien mystérieux. Grace à Aviendha et aux leçons qu'elle donne à Rand, leur façon de vivre nous apparait bien plus clairement. De plus, du côté d'Egwene, devenue apprentie Reveuse auprès des sagettes, on peut comprendre le système de vie très matriarcal des Aiels. J'ai aussi aimé dans une moindre mesure, les passages à Tanchico. Il faut dire que j'adore Nyneave. 

Par contre, il fallait s'en douter, les passages de Perrin, bien qu’intéressant, m'ont ennuyé. Perrin est toujours dans le "mais pourquoi moi ?" et ça me gonfle vraiment. C'est bien dommage, mais je n'y arrive vraiment pas avec lui. Idem pour Faile qui m'a pas mal gonflé. Heureusement que les Aiels sont là et que les gens des Deux rivières ne se laissent pas marcher sur les pieds, sinon je me serais réellement ennuyée à lire ces passages (nombreux en plus).
 
Autre chose qui m'a un peu dérangé, on n'en connait pas assez sur la nouvelle situation de Tar Valon. On suit la déchéance de Siuan et sa fuite grâce à Min mais pas plus. Cela ne prend que deux chapitres, plutôt court finalement. Et puis plus rien. Pourtant la situation aurait mérité d'être plus développées (il me semble qu'elle le sera dans les tomes suivants) puisque nous avons les jeunes, mené par Gawyn d'un côté, les Aes Sedai dissidentes de l'autre etc. J'aurais vraiment voulu en voir plus de l'affrontement qui s'est déroulé.

En conclusion, c'est un tome assez inégal pour moi (trop de Perrin, pas assez d'Aes Sedai, des passages vraiment géniaux dans la Terre Triple...) mais qui se laisse encore bien lire. Si mes souvenirs sont bons, cela risque de changer dans quelques tomes (foutu découpage en VF). J'ai tout de même hâte de continuer à suivre nos héros, surtout que tout ne fait finalement que commencer pour certains (au bout du huitième tome, il serait temps).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire