lundi 23 mai 2016

La Fille de l'Assassin, Le Fou et l'Assassin, tome 2, Robin Hobb

En allant chercher Memorex à la librairie, je me doutais que je ne repartirais pas qu'avec lui. Sans vraiment suivre les dates de sortie des livres qui m'interessent, il me semblait bien que le second tome de la nouvelle partie de l'Assassin Royal  (oui enfin, la suite du premier quoi... la seconde partie du premier même, je vais encore râler sur le découpage, j'avertie) serait là. Je me suis pas trompée.

La Fille de l'Assassin, Le Fou et l'Assassin, tome 2, Robin Hobb

Editeur : J'ai lu
Collection : Fantasy
Année de parution : 2016
Titre en VO : Fitz and The Fool, book 1: Fool's Assassin
Année de parution en VO : 2014
Nombre de pages : 443

A lire si :
- Vous avez lu et aimé les deux premiers cycles de l'Assassin Royal
- Vous voulez des mystères
- Vous aimez Fitz

A ne pas lire si :
- Vous avez du mal avec les héros qui s’apitoient  un peu trop sur leur sort...
- Vous voulez de grands voyages

Présentation de l'éditeur : 

Fitz doit apprendre à vivre avec sa fille, Abeille, après la mort de sa femme, Molly. Étrangement précoce et intelligente, l'enfant poursuit une existence à demi sauvage dans le domaine de Flétribois. Livrée à elle-même, elle découvre les passages secrets que dissimulent les murs de la maison, se lie d'amitié avec un chat et découvre le passé de son père.

Mon avis

On va commencer par ce qui fâche, hein. Comme ça, c'est fait. Rappelez-vous, lors de la lecture de la première partie de ce tome, j'avais déjà pas mal râler sur le découpage français. Ben, je vais continuer. Vous le savez, je le dis assez, j'ai de plus en plus de mal à supporter cette pratique française et je suis du coup capable d'attendre bien plus longtemps que prévu pour me régaler avec des intégrales qu'avec des minis tomes qui n'en sont pas (cf le Trône de Fer). Parfois, il arrive que les tomes soient pas trop mal découpés. Parfois, il arrive que c'est fait n'importe comment, style, tiens, ce chapitre là, il est au milieu, coupons ici. C'est ce qui est arrivé ici. Et je déteste ça. Parce que si on ne lit pas les deux tomes l'un après l'autre, on ne comprend rien au début du second. Soit on a la chance de se souvenir presque parfaitement de ce qu'il a pu se passer, soit on doit relire au minimum le dernier chapitre du tome précédent. C'est nul. C'est nul parce que le lecteur peut rapidement perdre de l’intérêt vu qu'il peut avoir du mal à resituer l'action. C'est nul parce que le travail de l'auteur n'est pas respecté. Et je ne comprend toujours pas où peut-être l'interet de couper ainsi un tome originel (si ce n'est la raison pécuniaire). Bref, j'ai poussé mon coup de gueule, je peux passer au reste.

En premier lieu, petit avertissement, ça va sûrement spoiler la première partie, l'AR lui-même et bien sur cette seconde partie (même si je ne spoile pas le tout forcément, je préfère prévenir).

Dans le tome précédent nous avions retrouvé Fitz, gérant de Flétribois, enfin marié à Molly. Une Molly qui lui avait donné une fille, Abeille puis qui s'était éteinte quelques années plus tard, laissant Fitz et sa fille dans le plus grand désarroi. Un déssaroi dont profite ce genre Umbre pour donner une nouvelle mission à Fitz sous couvert "d'offrir" à Abeille protection et éducation. C'est donc ainsi que débarque Evite et FitzVigilant à Flétribois. Et comme un problème n'arrive jamais seul, une étrange messagère blanche vient perturbé notre assassin préféré avec un message du Fou. On se doute donc que Fitz et Abeille vont voir leur vie bouleversée par tout cela et on ne se trompe pas.

Déjà parce que les petits nouveaux, Evite et FitzVigilant, sont assez particulier. Entre la demoiselle qui se croit supérieure à tout le monde (une vraie tête à claque dont on se demande sur le coup l'utilité)(je fais confiance à Hobb pour lui en trouver une) et le jeune scribe qui semble avoir bien du mal à trouver sa place et qui tombe sous le charme de la peste, on est bien loin de la quiétude de Flétribois. Fitz va donc devoir composer avec deux jeunes gens qui pensent que tout leur est du, sa propre fille qu'il délaisse parfois et qu'il comprend mal souvent, et surtout un possible retour du Fou dans sa vie. Pendant ce temps Abeille va devoir apprendre à gérer la jalousie et les intrigues de son père. Pas facile pour une demoiselle de neuf ans. Surtout si on y ajoute ses propres problèmes.

Continuant parfaitement la première partie du tome (tu m'étonnes...)(non je n'ai pas fini de râler), la mise en place de ce nouveau cycle se fait assez tranquillement, nous présentant ses nouveaux personnages, son nouveau contexte (qui prend beaucoup de l'ancien, forcément) et surtout qui offre aux lecteurs de la première heure de grands moments. On retrouve tout ce qui a fait les grandes heures des deux premiers cycles et quel bonheur de retrouver tout cela. Quel bonheur surtout de retrouver un Fitz comme je l'aime vraiment, de retrouver le Fou (là je spoile pas, c'est tout de même le titre de ce cycle), qui d'ailleurs est parfaitement réinvinté pour la peine, de retrouver une ombre que je n'aurais pas cru recroiser si tangible (Hiiiiiiii, Oeil de Nuit !!!). Et si les parties narrées par Fitz ont été un vrai régal, il en va de même pour celle avec Abeille. Cette demoiselle a beaucoup à apprendre et cet apprentissage ne va pas se faire dans la douceur (elle a beaucoup en commun avec son père mais pas qu'avec lui d'ailleurs). 

Le tout est porté par l'écriture de madame Hobb qui se bonifie avec le temps. Moi qui avait très peur de retrouver des personnages comme dans le Soldat Chamane (j'ai eu beaucoup de mal avec cette série-là, surtout à cause des personnages parfois trop clichés (et pourtant, l'idée de base était si bien)) ou d'avoir de trop grosses redites par rapport aux deux premiers cycle, je suis plus que ravie de voir qu'elle a su se renouveler tout en gardant ce petit truc qui a fait que l'AR est devenue l'une de mes sagas préférées (avec la Roue du Temps de Jordan).

Au final, j'ai hâte de pouvoir lire En quête de vengeance, la première partie du second tome (en espérant que son découpage sera bien meilleur...). Ce nouveau plongeon dans les Six-Duché a été un plaisir.

1 commentaire:

  1. Toujours aussi excellent ! Décidément j'adore cette série <3

    RépondreSupprimer