lundi 24 avril 2017

En Quête de Vengeance, Le Fou et l'Assassin, tome 3, Robin Hobb

Aussitôt acheté, presque aussitôt lu. Je ne résiste jamais à une aventure de Fitz, même si je sais qu'après, je vais devoir attendre un long moment avant d'avoir la suite.

En Quête de Vengeance, Le Fou et l'Assassin, tome 3, Robin Hobb

Editeur : J'ai lu
Collection : Fantasy
Année de parution : 2017
Titre en VO : Fitz and The Fool, book 2: Fool's Quest
Année de parution en VO : 2015
Nombre de pages : 505

A lire si :
- Vous avez lu et aimé les deux premiers cycles de l'Assassin Royal
- Vous voulez des mystères
- Vous aimez Fitz

A ne pas lire si :
- Vous avez du mal avec les héros qui s’apitoient  un peu trop sur leur sort...
- Vous voulez de grands voyages

Présentation de l'éditeur : 

FitzChevalerie et le Fou ont changé le cours de l’histoire. Puis leurs chemins se sont séparés. Le bâtard de sang royal s’est détourné de ses activités pour mener une existence paisible à Flétribois, quant à son fidèle compagnon, il n’en a plus entendu parler. Jusqu’à ce qu’il le retrouve, mutilé, au hasard d’une balade avec Abeille. Les graves problèmes de santé de son vieil ami et les intrigues à la cour font baisser la garde de Fitz alors que survient le pire : sa fille est enlevée. Le Fou, au crépuscule de sa vie, a laissé échapper des secrets qui pourraient bien conduire de pâles inconnus à user d’Abeille comme de leur prochaine arme. Mais une magie ancienne coule encore dans les veines de FitzChevalerie Loinvoyant et, bien que ses talents d’Assassin se soient amoindris avec le temps, ennemis comme amis vont apprendre qu’il reste toujours la vengeance à celui qui a tout perdu.

Mon avis

Me voilà commençant le second tome du Fou et de l'Assassin si on suit le découpage originel. Marrant comme j'arrive pas à me dire que c'est un tome 3. Pour moi, c'est le début du 2, un point c'est tout (alors oui, il fallait que je rale sur le découpage, c'est comme ça, faut s'y faire). Et donc, ce début, il vaut quoi ?

En premier lieu, petit avertissement, ça va sûrement spoiler.

Nous reprenons exactement là où nous avions laissé Fitz et Abeille, l'un à Castelcerf avec le Fou, l'autre en bien mauvaise posture à Flétribois. Sur cette première partie, Hobb semble se concentrer un peu plus sur Fitz que sur sa fille. Je ne suis pas contre cette manière de voir les choses tant j'adore Fitz mais du coup, j'ai l'impression que rien n'avance pour Abeille, alors qu'elle est tout de même au centre de l'histoire. J'aurais apprécié la suivre un peu plus. Même s'il ne se passe pas grand chose en terme d'action de son côté, elle met en évidence les Serviteurs du Blanc, dont nous avions jusque là seulement entendu parler dans l'Assassin Royal (enfin, plutôt dans the Tawny Man, la seconde partie)(celle qui se passe après les Aventuriers de la mer). Je suppose que nous la verrons un peu plus dans la seconde partie, du moins je l'espère car j'apprécie de plus en plus cette jeune demoiselle.

Côté Fitz, on n'avance pas forcément non plus durant un moment. Mais quel plaisir de revoir le Fou, de l'entendre aussi. Bon, il est bien différent de celui dont nous avions l'habitude, mais il est là. Et puis d'un coup, Devoir décide de rendre à Fitz son nom et sa fonction de prince. Et là, c'est assez étonnant. Parce que Fitz n'a jamais été prince. Jamais. Et qu'il ne veut pas vraiment l'être. Juste après, il apprend l'attaque de Flétribois et s'y rend pour découvrir le désastre. Un désastre que les habitants ne voient pas, grace à l'art ou du moins à un truc qui s'y rapproche. Et puis, on en apprend un peu plus sur Evite et Lant (et j'avais donc raison sur qui ils sont). Fitz et Umbre décide de tout faire pour récupérer les filles, mais autant le dire rien ne va être simple, mais du tout. Du coup, on retrouve le Fitz qui me donne envie de lui foutre trois claques dans la tête, celui qui passe son temps à se lamenter alors qu'il pourrait agir. Or, avec la super annonce de Devoir, il n'a pas forcément beaucoup de l'attitude pour agir comme il le voudrait, sans parler du fait qu'il est plus que possible que les Serviteurs sachent déjà ce qu'il va faire. Bref, pour le moment, notre Fitz se ronge les sangs, cherche des solutions mais n'agit pas beaucoup.

Hobb commence donc gentiment à nous faire entrer dans le vif du sujet après un premier tome (ou deux en VF donc) où elle remettait son univers en place. Et elle fait ça plutôt bien, en mettant en avant des personnages qu'on a toujours vu (je pense à Umbre) mais pas toujours bien compris. D'ailleurs, elle profite aussi pour nous en présenter d'autres risquent d'être là plus souvent, comme Cendre par exemple qui j'espère sera toujours bien présent. J'aime la façon dont elle pose le tout, sans trop perdre son lecteur, en remettant en course des personnages qu'on avait pas vu depuis longtemps (certains depuis la première partie de l'AR, d'autre depuis la seconde). Même si nous ne voyons qu'une ébauche de la suite, tout cela s'annonce plus que prometteur et j'ai hâte d'avoir toute la série.

Au final, un début de second tome vraiment sympathique, qui sans vraiment changer de ce que nous avons pu voir de Fitz et des autres personnages jusqu'à maintenant, amorce réellement une nouvelle époque, bien plus que le premier tome. Vivement la suite.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire