mercredi 19 février 2014

Lady Bang and the Jack, Les Foulards Rouges, épisode 1, Cécile Duquenne

Qui s'est qui a téléchargé son epub à 6h15 ce matin juste après le cauchemar de sa fille et qui s'est mise à lire de suite le premier épisode des Foulards Rouges alors qu'elle a déjà un epub en cours (et presque fini) ? C'est bibi ! Ben oui, je suis comme ça moi lorsque Cécile Duquenne sort un nouveau livre. Je ne peux m'empêcher de le lire dès qu'il est là.

Lady Bang and the Jack, Les Foulards Rouges, épisode 1, Cécile Duquenne

Editeur : Bragelonne
Collection : Snark
Année de parution : 2014 (aujourd'hui, même d'ailleurs)
Format : epub

A lire si :
- Vous voulez un monde SF/western/steampunk
- Vous voulez une héroïne avec un sale caractère
- Vous voulez du dépaysement

A ne pas lire si :
- Vous voulez des héros tout gentils
- Vous n'aimez pas le sable

Présentation de l'éditeur

Plongez avec Lara dans l’enfer de Bagne, planète-prison où le danger se cache partout, au cœur de chacun de ses sinistres habitants, et même derrière chaque goutte d’eau, chaque ressource naturelle de cette terre irradiée.
Sur Bagne, Lara traverse les étendues désertiques pour remplir ses contrats et ses missions. Car Lara est une Foulard Rouge, appelée à faire régner la loi à grand renfort de balles. Et sur cette planète-prison où les deux-tiers de la population sont des hommes, anciens violeurs ou psychopathes, c’est une vraie chance pour une jeune femme comme elle de ne pas avoir fini dans un bordel. En plus, elle fait son boulot plutôt bien – on la surnomme même Lady Bang. Mais Lara n’a pas obtenu ce job par hasard – tout comme elle n’a pas atterri dans cet enfer par hasard. Elle doit tout ça à quelqu’un en particulier, quelqu’un à qui elle en veut profondément... et qui, pourtant, a peut-être quelque chose de nouveau à lui offrir, une chose qui n’a pas de prix. Acceptera-t-elle de baisser un peu sa garde pour écouter ce que son envoyé, le mystérieux Renaud, a à lui proposer ?

Mon avis

J'adore tout ce qu'écris Cécile. Depuis que j'ai découvert son blog et le premier tome des Necrophiles Anonymes, j'ai lu tout ce que je pouvais d'elle et je continuerais à le faire. J'aime sa façon d'écrire, de naviguer entre divers genres, de se renouveler à chaque fois. Après avoir lu des textes fantasy (Entrechat), du fantastique (Les Nécrophiles Anonymes 1 et 2), des nouvelles fantastiques (Les deux Orfèvres et Voler (de ses propres ailes)), je me plonge à présent dans sa vision de la SF avec un feuilleton numérique qui envoie du lourd pour ce premier épisode.

Cette fois, Cécile Duquenne nous entraine dans un monde pas vraiment ultra plaisant à la base, Bagne, une planète prison où le sable et la violence règne en maitre. Sur cette planète à l'allure de western matiné de Dune (pour le sable), vivent les pires voleurs, violeurs, assassins, psychopathes du monde. Tous sont là parce qu'ils se sont fait choper et que Bagne correspond à la peine de mort. Alors forcément, l'ambiance n'est pas celle d'un camps de vacances et la survie devient la préoccupation numéro un des gens qui s'y trouvent. Du coup, certains ont trouvé plus sympa d'essayer de faire une Fédération, une sorte d'état qui ressemble tout de même vachement à une dictature. Ainsi sous le règne du Capitan, certaines personnes se sont vus offrir une fonction. D'abord, il y a les Foulards Rouges, ceux qui "préservent" la loi, puis les Foulards Gris (banquier), mais aussi les Foulard Roses, soient les femmes qui attirisent sur Bagne et qui se trouvent d'office dans la catégorie prostituée. Et puis, il y a les autres, ceux qui n'ont pas de fonction, si ce n'est survivre. C'est dans cet environnement là que l'on rencontre Lara, dite Lady Bang, Foulard Rouge de son état. Alors qu'elle s'aquitte d'une mission de nettoyage, elle va faire la rencontre de Renaud qui va lui proposer quelque chose qui ne se refuse pas comme ça.

Alors après cette introduction, je me demande par où je vais bien pouvoir commencer. Peut-être par Bagne déjà. Parce que la planète est plus qu'un décors, elle est aussi personnage de ce premier épisode. Nous la découvrons petit à petit. Ce n'est pas une planète de tout repos, nous le savons. J'ai particulièrement aimé ses paysages, du sable à perde de vue et de temps à autre une ville dépotoir. Assez paradoxalement, ça m'a un peu fait penser à la Terre envahi par les eaux de Waterworld (film navet avec kevin Costner) pour l'organisation de la chose (surtout celles des "villes"). Mais Bagne n'est pas le seul personnage, et du côté humain, nous avons un lot plutôt interessant. Déjà Lara et son mauvais caractère. Une héroïne forte dont on ne sait pas grand chose au final durant ce tome, si ce n'est qu'elle aime être seule et qu'en plus d'être une fine cachette, elle est aussi mélomane. Ensuite, il y a Renaud, encore plus mystérieux que Lara qui lui aussi nous cache surement un truc de louche (j'ai envie de dire comme tout le monde sur Bagne en fait). Et puis, il y a le Capitan. Même si on ne rencontre pas vraiment le personnage dans ce premier tome, on se doute fortement qu'il va nous amener son lot de surprise et surtout qu'il est pas mal important.

Mais Cécile sait aussi que de bons personnages ne font pas tout. Elle nous livre donc une bonne histoire avec ça, que nous ne faisons pour le moment qu'entrevoir, une histoire qui je suis sure va être remplie d'aventure pour les "héros" de la série, de mystère, de faux semblant, de pleins de chose que j'aime. Elle nous en donne un très bon aperçu sur ce premier épisode d'ailleurs. Tout cela, elle nous le livre en y mélangeant aussi de l'humour, des références culturelles aussi (la chanson qu'écoute Lara dans son camion par exemple) et surtout une belle écriture, simple et efficace. En plus de ça, elle a décidé de donner un ton steampunk au tout (il n'y a qu'à voir la couverture d'ailleurs pour s'en rendre compte), qui donne un plus à la lecture (on n'a jamais assez de Steampunk dans la vie)

Au final, au lieu de continuer ma lecture de Mercy Thompson à la suite de celle-ci, j'ai entamé le second épisode... Je suis incorrigible, mais c'est tellement bon !

Ah, et j'allais oublier, ce premier épisode est en téléchargement gratuit. C'est une bonne occasion pour découvrir Cécile et sa série mais aussi ce que fait Bragelonne avec sa collection Snark.

1 commentaire:

  1. Je voudrais savoir où vous avez télécharger cet epub?

    RépondreSupprimer