lundi 23 mars 2015

Nous sommes Charlie, Collectif

J'ai mis du temps à ouvrir ce petit livre, témoignages d'auteurs sur ce qu'il s'est passé le 7 janvier et les jours suivants. Il faut dire que le sujet n'est pas simple à aborder, encore moins lorsque le jour où je me suis enfin décidée, un attentat avait lieu au musée du Bardo en Tunisie.

Nous sommes Charlie, Collectif

Editeur : Le livre de Poche
Collection : /
Année de parution : 2015
Nombre de pages : 162

A lire si :
/
A ne pas lire si :
/

Présentation de l'éditeur : 

Face à la tragédie, des voix s'élèvent contre la barbarie qui a voulu mettre à genoux la liberté d'expression. C’est de la volonté de les rassembler en un recueil, que naît, dès le lendemain de l’attaque contre Charlie Hebdo, l’idée de cet ouvrage, mêlant textes classiques fondamentaux et paroles d’auteurs contemporains.

La richesse des contributions gracieuses ici réunies témoigne du remarquable élan suscité par ce projet, dont l’intégralité des bénéfices sera reversée à Charlie Hebdo.

Mon avis :

Non, tu ne rêves pas lecteur, pas de recommandation à lire/à ne pas lire. Je ne m'en sens pas le courage et je crois que c'est vraiment à chacun d'entre nous de savoir si oui ou non on veut lire ce livre. Parce que nous n'avons pas tous vécu ce qu'il s'est passé de la même façon et que peut-être on a pas envie de s'y replonger ou de lire des inepties (ou pas) dessus. 

Nous sommes Charlie, c'est 60 écrivains, de maintenant et d'avant, qui nous parle de ce qu'ils ont vécu le 7 janvier, de ce qu'il s'est passé, à leur manière, en n'oubliant pas de mettre en avant une chose qui les relient tous, la liberté d'expression. C'est donc 60 petits textes allant de quelques lignes à quelques pages (pas plus de cinq) qui sont réunis ici. On y trouvera des hommages, des récits d'imagination, des lettres aux disparus, des témoignages. Certains auteurs s'indignent, d'autres veulent faire avancer les choses. On trouve vraiment de tout dans ce petit livre au niveau des écrits. On trouve ceux qui demande à l'éducation nationale d'en faire plus, ceux qui ne s'étonne presque pas de ce qu'il a pu se passer, ceux qui espère que cela changera la face du monde en mieux, ceux qui se souviennent du combat du siècle des lumières, ceux qui pensent aux autres, aux parents, aux amis... Et toujours, toujours, cette liberté d'expression qui revient avec la douleur que tous ont pu ressentir. Parce qu'elle est importante, parce qu'elle nous fait avancer, parce qu'elle est le propre de l'homme.

J'avoue que je ne sais pas comment continuer cet avis, parce qu'il est dur de parler de ce genre de livre-là, surtout quand la douleur, la stupeur est toujours forte. J'avoue aussi ne pas savoir quoi dire de plus, tant je pense que l'avis sur cette lecture est plus dictée par l'émotion forte que par le cerveau. Je n'ai pas tout aimé dans la manière d'écrire et de dénoncer de certains, j'ai apprécié d'autre manière. Je ne suis pas d'accord avec tous sur certains points, mais je suis absolument d'accord avec le fait que jamais on ne doit nous enlever ce droit de pouvoir s'exprimer. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire