mardi 11 août 2015

Le Trône de Fer, intégrale 5, GRR Martin

Deux ans après avoir lu l'intégrale 4, me revoilà avec la 5. Et maintenant, j'ai plus qu'à espérer (mais si, on y croit) que la 6 mettra pas plus de temps à venir.

Le Trône de Fer, intégrale 5, GRR Martin

Editeur : J'ai lu
Collection :/
Année de parution : 2015
Titre en VO : Song of Ice and Fire, book 5 : A dance with Dragons
Année de parution en VO : 2011
nombre de pages : 1200

A lire si :
- Vous aimez la fantasy médiévale
- Vous aimez avoir à faire à de multiples personnages
- Vous aimez les complots et intrigues de cour

A ne pas lire si :
- Vous vous perdez facilement avec plus de cinq personnages
- Vous voulez des elfes et autres créatures magiques
- Vous voulez de la magie
- Vous n'aimez pas la violence

Présentation de l'éditeur : 

Le royaume des Sept Couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le Mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le Trône de fer. Tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors, s'en sortiront indemnes...

Mon avis

Je me suis demandée comme j'allais donner mon avis sur cet énorme pavé sans trop en dire. Le problème avec la série, c'est qu'on se fait tout de même spoiler à tout va entre ceux qui ont déjà lu l'intégrale (en VO ou en GF), ceux qui ont vu la dernière saison de la série TV ou juste ceux qui veulent nous embêter sur les réseaux sociaux (même le journal de ma région m'a spoilé sur le net, sans déconner)(sur un mort en plus, comme si ça pouvait pas être sur autre chose). Bref, je vais donc faire du spoiler. Un peu, pas trop quand même, et pas sur la fin des storylines non plus (on ne sait jamais, il doit rester des gens qui ne se sont pas fait spoiler d'une manière ou d'une autre sur ça). Mais commençons à présent.

Cette intégrale prend place quasiment en même temps que la quatrième. Si celle d'avant se concentrer sur les sudiers et les filles Stark, celle-ci nous entraîne dans le Nord, le Mur et l'autre côté du globe du côté de Meereen. Bref, tous les personnages que nous n'avions pas rencontré dans A Feast For Crows sont de retour dans cette Danse avec les Dragons. Et puis, au bout d'un long moment de lecture, on va tout de même retrouver quelques sudiers, pas beaucoup et fort peu longtemps. Et puis,  bien sur, presque pas de fin de storyline. Bref, une intégrale intermédiaire plutôt sympa si on apprécie les personnages point de vue.

Chez moi, c'est là où ça blesse un peu. Trop de Daenerys. Pas que je n'aime pas le personnage, il devient toujours plus intéressant à la longue, juste que les intrigues de cours et se voir répetter cinquante fois la même chose, ça me saoule un peu. Oui, des intrigues à la cour qui me saoule, c'est rare, mais à Meereen, on perd, je trouve le piquant de Westeros. Peut-être aussi parce que j'ai du mal avec ceux qui entoure la mère des Dragons. Heureusement, il n'y a pas que Dany de ce côté là du monde et l'autre personnage relève carrément le niveau (mais j'ai un énorme faible pour lui, donc forcément). Surtout qu'en plus de ça, il lance une nouvelle storyline, un peu sorti de nulle part, qui ne va pas tarder, je pense à mettre un peu plus d'huile sur le feu côté Westeros. Je sens qu'on va bien s'amuser.

Côté Nord, on s'amuse tout de même beaucoup moins par contre. L'hiver vient. Et il n'est plus très loin. Sur le Mur, Jon s'acharne à faire ce qu'il peut pour contrer les Autres. Il s'acharne aussi à faire en sorte que la Garde ne prenne pas parti, chose un peu compliqué lorsqu'elle héberge Stannis et la Dame Rouge, puis la reine Selyse (un monstre celle-là, aussi froide qu'un Autre, sans déconner). Rien ne va donc comme il le faudrait. Côté Stannis non plus d'ailleurs, le voilà qui part en guerre contre les Boltons et qui se prend une bonne vieille tempête de neige dans la tête. Ni côté Greyjoy, avec deux des leurs dans le Nord, pas des moindres, mais en bien mauvaise position pour les deux. Et puis, hop, on a même des chapitres sur Bran, trop peu, alors que ça devient intéressant pour lui. Par contre, toujours pas de nouvelles de Rickon, sauf une allusion à un moment. 

Au niveau intrigue, on en a pas mal côté Meereen, c'est plus calme côté Westeros où s'est plutôt les armes qui parlent (toutefois, il a aussi des intrigues d'un côté et de la guerre de l'autre). Ça équilibre un peu mais malheureusement, à cause de ça, ça tire en longueur pas mal de storyline. Certaines trainent vraiment trop, du coup, on a souvent de bons moments qui semblent être des copiers/collers d'autres, ou l'impression que l'auteur ne sait réellement pas où il va. Et j'ai horreur de ça (surtout quand on se dit qu'il reste minimum deux livres à écrire et que l'auteur n'est pas rapide). Côté personnage, nous avons quelques introductions, mais la plupart sont déjà plus que connus. Toujours autant de mort, dans les secondaires ou pas. Bref, sur ça, rien ne change vraiment. 

Ah si, une chose qui change, le traducteur. On passe donc de Jean Sola à Patrick Marcel. Le style change. Et là où je ne suis pas forcément ultra d'accord avec certain, j'ai trouvé celui de Marcel plus lourd que celui de Sola et un peu moins "poétique". Je n'ai pas trouvé non plus qu'il soit plus moderne que Sola, se serait même l'inverse pour certains passages. Après, ça se lit toujours aussi bien, pas de soucis à se faire là-dessus.

Au final, j'ai beaucoup aimé certaine storyline, moins d'autre, et j'en suis toujours à me demander ce qu'il va bien pouvoir se passer et à quoi serve vraiment certain personnage. Et vu la fin, j'ai hâte de revenir à Westeros (pas avant bien deux ans, et je suis gentille...)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire