mardi 19 juillet 2016

Le Marteau de Thor, Origines tome 2, Stephane Przybylski

Alors que le troisième tome d'Origines est sorti en juin, je lis enfin le second acheté pourtant fin novembre. Ma PAL est bien trop grande pour que j'arrive à tenir le rythme des séries en ce moment, il faut bien que je me l'avoue (quelques 66 livres papiers et numériques en tout, ça commence à faire, va falloir faire baisser tout ça avant cet automne).

/!\ spoiler sur le tome 1 /!\

Le Marteau de Thor, Origines tome 2, Stephane Przybylski

Editeur : Le Belial'
Collection : /
Année de parution : 2015
Nombre de pages : 480

A lire si
- Vous voulez vous plonger dans une aventure que n'aurez pas forcément renier Indiana Jones
- Vous voulez voir ce qu'il a pu se passer (un peu) au début de la seconde guerre mondiale côté allemand
- Vous voulez une histoire prenante

A ne pas lire si 
- Vous voulez juste un roman, rien de plus
- Vous voulez voir souvent Saxhäuser 

Présentation de l'éditeur 

Fin 1939. La mission archéologique de l’Ahnenerbe est un échec : l’extraordinaire découverte faite dans la vallée du Nahr al-Zab-al-Saghir semble aux mains de l’ennemi anglais, et Friedrich Saxhäuser est porté disparu au large de Madère... Heinrich Himmler ne peut tolérer pareil camouflet, d’autant que ce qui a été mis au jour dans le Kurdistan irakien se révèle à ce point stupéfiant, impensable, que l’ensemble des forces en présence, à l’aube du plus grand conflit que l’humanité ait jamais connu, pourrait s’en trouver balayé... Aussi, alors que la Wehrmacht écrase la Pologne et que les Einsatzgruppen de Heydrich déchaînent l’enfer dans les rues de Varsovie, le regard des chefs nazis se tourne-t-il vers l’Ouest. Retrouver la cargaison du Siegfried est désormais crucial : l’Allemagne hitlérienne s’apprête à abattre le Marteau de Thor sur l’Angleterre...

Mon avis

J'avais beaucoup aimé le Chateau des Millions d'Années, premier tome d'Origines. J'avais hâte de lire la suite mais comme d'habitude, ma PAL étant ce qu'elle est et n'arrêtant pas de trouver d'autres lire que j'avais plus que hâte de lire, je ne l'ai finalement fait que maintenant (c'est fou comme certains livres prennent le dessus par rapport à d'autres...)(ou comme j'ai pas de volonté en fait). Je me suis tout de même replonger avec bonheur dans cette saga se situant à l'époque de la seconde guerre mondiale mêlant l'historique à la SF comploteuse à petit alien vert (enfin pas vraiment vert).

La fin du premier tome n'annonçait rien de bon pour Friedrich Saxhäuser, l'équipage du Siegfried et surtout sa cargaison. On reprend quasiment au même moment mais on quitte aussi le fil rouge du premier tome pour découvrir de nouveaux personnages mais aussi une intrigue qui semble presque secondaire (mais qui ne l'est surement pas). Pour rappel, Saxhäuser était donc porté disparu, voire même mort en mer au large de Madère, les anglais avaient mis la main sur le Siegfried. Forcément, Hitler, du moins Himmler, ne va pas laisser faire. Il va envoyer l'un de ses agents, Ziegler récupérer la cargaison. Sauf qu'il va aussi devoir faire équipe avec l'Ahbwer, les service secrets allemands (grande différence avec les services secrets SS) et que Ziegler sera accompagné d'Erchingen, ancien compagnon d'arme de Saxhäuser. Les deux hommes vont donc en Angleterre retrouver un agent dormant là-bas, la belle Maud. A eux trois, ils vont donc tenter de ramener la cargaison en Allemagne. Et pendant ce temps Saxhäuser semble être presque aux abonnés absents, chose que j'ai un peu déploré quand même.

L'intrigue est, comme pour le premier tome, coupé par un certain nombre de flashback donnant plus de consistance à l'action et surtout nous en apprenant plus sur les personnages mais aussi sur la partie Histoire. C'est une chose que j'avais vraiment beaucoup apprécié dans le tome 1, je continue à le faire dans le deux. J'apprécie aussi voir ce début de seconde guerre mondiale côté allemand. L'auteur ne fait toujours pas de propagande nazi, il use même de personnages qui sont bien loin finalement de l’idéologie de Hitler ou même, ils réfléchissent à celle-ci pour s'en éloigner doucement. Il use aussi de personnage à l'idéologie nazi bien ancré sans toutefois en faire de bons gros fanatiques comme on peut parfois le voir. Oui, l'être humain n'est pas que noir ou que blanc, il est bourré de nuance. Il n'en reste pas moins que l'on commence à apercevoir les crimes du régime nazi (l'euthanasie des plus faibles et des handicapés, la haine des juifs et des non aryens, l'invasion de la Pologne...). 

Même si on se prend d'affection pour Ziegler, Maud et d'Erchingen, qui sont les personnages centraux de ce second tome, on en oublie pas que deux d'entre eux sont des fanatiques capables du pire pour Hitler et ses idées. Sur Maud cela se voit énormément. C'est un personnage complexe et vraiment super bien foutu qui nous permet de voir comment certaines personnes se sont fait endoctrinés et ce qu'elles sont capables de faire. A l'inverse, Ziegler, pur produit nazi depuis son enfance ne nous montre pas grand chose sur ce point. Quant à Erchingen, j'ai apprécié le voir douter, comme à pu le faire Saxhäuser dans le tome 1. Ce sont d'ailleurs des personnages assez complémentaires je trouve. Du côté anglais et américain, on trouve aussi des personnages peu manichéens. Le lieutenant Rourke est un sacré connard, monsieur Lee l'homme mystérieux qu'il était déjà. Les politiques, de tous les pays concernés ne sont pas vraiment mieux. Quand je disais que l'être humain est bourré de nuances, j'avoue que là parfois, on part quand même souvent dans le foncé. Peut-être à cause de la période historique et de tout ce qu'elle implique et impliquait à l'époque.

A côté de ça, le fil rouge avance un peu et se mêle donc les extra-terrestres à l'Histoire. Si pour le moment ils ne sont pas si présent que ça, j'ai l'impression que ça va pas mal changé. Entre leur prise de contact avec Saxhäuser mais aussi les révélations qu'ils lui donnent, on se doute bien qu'ils vont finir par mettre leur nez dans les affaires humaines. Les complotistes s'en donneraient à cœur joie en lisant les quelques passages avec eux (et les quelques passages avec les américains aussi tiens). Ce qui est fort sympathique par contre, c'est que la partie SF se mêle vraiment bien aux parties Histoire et histoire (celle du roman quoi). Parce que pour le moment, elle n'est pas ultra invasive que ça et qu'elle matche fort bien avec tout le reste. 

Et pour ne pas gâcher le tout, Przybylski nous offre pas mal d'action, de l'espionnage, une superbe poursuite dans les landes de Cornouailles et pas mal d'explication de ce qu'il a pu réellement se passer en 1939 (et avant et même après) tout en restant dans le roman. on tourne les pages sans s'en rendre compte tellement tout est bien mis à sa place, tout semble clair et la tension bien présente. C'est un vrai régal à lire, que se soit sur l'aspect fiction ou historique. Sans parler du petit lexique à la fin qui fait du bien (surtout avec les termes bien allemands dont, pour ma part, je ne comprends pas la moitié).

Au final, ce second tome est tout aussi bon que le premier même si personnellement je regrette de ne pas avoir vu un peu plus mon agent SS préféré (qui aurait cru que je dirais ça un jour ?). J'ai hâte de mettre la main sur le troisième tome en librairie (et de le lire une fois acheté et pas six mois plus tard).

1 commentaire:

  1. DreamHost is one of the best hosting company for any hosting services you might need.

    RépondreSupprimer